Nos nouvelles marques

AccorHotels affirme sa différence.

Luxurious living room

Luxurious living room

Notre approche du segment Luxe

Pour Chris Cahill, directeur général Marques Luxe, membre du Comité exécutif AccorHotels, affirme aussi sa différence dans son approche du luxe.

Portrait of Bloc_texte_citation_chris_cahill Chris Cahill Directeur général Marques Luxe, membre du Comité exécutif

Depuis 2016, AccorHotels a signé plus de lettres d'engagement pour de nouvelles ouvertures que jamais, et nous avons près de 40 nouvelles adresses d'hôtels de luxe en projet.

Avec l’acquisition du groupe FRHI, AccorHotels a changé de dimension ?

Oui, nous sommes désormais numéro 2 mondial du segment Luxe avec 9 marques. Les marques de luxe, qui représentaient 15 % seulement du portefeuille de AccorHotels il y a 2 ans, comptent désormais pour plus d’un quart.

Comment s’est passée l’intégration des marques Fairmont, Raffles et Swissotel ?

Elle s’est faite très rapidement, en avance sur les objectifs que nous nous étions fixés. La création d’une division dédiée, avec des responsables des marques de luxe dans chaque région y a beaucoup contribué, ainsi que la mise en place d’une structure Talent & Culture spécifique. Le recrutement et la fidélisation des meilleurs talents sont en effet cruciaux dans l’univers du luxe.

Vos priorités aujourd’hui ?

Développer le portefeuille et notamment celui des résidences de luxe, avec aujourd’hui 40 projets de ce type dans notre pipeline. Renforcer tous nos processus opérationnels pour être sûrs d’être toujours pertinents dans ce que nous offrons. Et bien sûr inciter nos équipes à donner le meilleur d’elles-mêmes car cet engagement est l’essence même de notre métier.

  • N°2 mondial de l’hôtellerie de luxe

  • + 500 hôtels dans 72 pays

  • 9 marques

Le lifestyle, courant porteur

De la convivialité, de l’émotion et une touche de design : avec le lifestyle, un vent de renouveau souffle sur le monde de l’hôtellerie. Pour se positionner sur ce segment porteur, AccorHotels a fait vite, très vite. Après une prise de participation en 2014 dans la marque pionnière Mama Shelter, le Groupe a acquis, en 2016, 30 % du capital de 25hours Hotels et a lancé sa propre marque sur le segment économique, avec JO&JOE. 25hours Hotels compte déjà 7 adresses en Allemagne et en Autriche et annonce 5 ouvertures en Europe. Quant à la marque JO&JOE, dont le concept a été élaboré avec la participation active des futurs hôtes, elle offre un réjouissant mélange d’auberge de jeunesse, de maison d’hôtes et d’hôtel. La première adresse ouvrira ses portes au printemps 2017 en France, à Hossegor, destination surf particulièrement prisée des millenials.

Plus qu’une chambre, une expérience

Rencontre avec Thibault Viort, Chief Disruption and Growth Officer du Groupe, et David Amsellem, fondateur et Président-directeur général de John Paul, acquis par AccorHotels en 2016.

Pourquoi s’ouvrir aujourd’hui aux start ups et à de nouveaux métiers ?

Thibault Viort : Tout part des clients et de leurs nouvelles attentes. Pour continuer à se développer, le Groupe doit enrichir son offre historique, qui est celle du service et de l’hospitalité. C’est d’autant plus vrai que de nouveaux acteurs autour de nous proposent des alternatives qui séduisent un nombre important de voyageurs. Ma mission est donc à la fois d’aller chercher de la croissance, notamment en développant un écosystème de start ups autour du Groupe, mais aussi en favorisant les initiatives d’entrepreneurs « internes » au Groupe, les intrapreneurs. J’ai également en charge de m’assurer que nous mettons en place une gouvernance adaptée à ces nouveaux business. L’ambition est d’inventer, d’anticiper, sans hésiter à faire un pas de côté.

L’exemple de John Paul illustre-t-il cette nécessité ?

Thibault Viort : Complètement : il nous faut, pour donner de l’oxygène à notre croissance, imaginer de nouveaux services à apporter à nos clients. L’arrivée de John Paul s’inscrit tout à fait dans cette logique.

David Amsellem : Aujourd’hui, le secteur hôtelier est en pleine mutation, on ne vend plus une chambre, mais une expérience. On ne programme plus un voyage en disant “je veux aller à New York” mais plutôt je veux nager avec les dauphins. Offrir ces expériences suppose de savoir accompagner les voyageurs sur l’ensemble du parcours client et de les connaître parfaitement. Cette expertise et cette connaissance sont au cœur du métier de John Paul. Mais l’avenir, ce sont aussi les services du quotidien. Avec 250 000 collaborateurs dans le monde,  le Groupe dispose d’un formidable maillage local ouvert 24h/24, 7jours/7. Tout reste à inventer, dans le domaine des services de proximité et de l’ouverture sur la ville, c’est ce que nous allons faire avec le projet AccorLocal.