AccorInvest, créateur de valeur

La performance immobilière au service de l’hospitalité.

City view by night

City view by night

Questions-réponses avec John Ozinga

John Ozinga, Directeur général du leader de l'investissement hôtelier en Europe et membre du Comité exécutif de AccorHotels, rappelle que AccorInvest va encore accélérer sa croissance.

Où en est l’activité immobilière du Groupe ?
En 2013, AccorHotels a séparé ses deux métiers d'investisseur hôtelier et d’opérateur de services, assignant des objectifs ambitieux à AccorInvest.
Ces objectifs sont aujourd’hui atteints. Nous sommes désormais le premier investisseur hôtelier en Europe et avons réalisé quelques 600 opérations immobilières pour une valeur globale de près de 3 milliards d’euros. Notre marge d'exploitation (EBIT) a doublé en passant de 4 % en 2013 à 8 % en 2016.

Que s’est-il passé en 2016 ?
Nous avons confirmé cette dynamique par l’accélération des rénovations et du développement avec de très beaux projets comme la livraison du Novotel Canary Wharf de Londres, un bâtiment de 39 étages au design audacieux, d’une capacité de 332 chambres, qui a, de plus, obtenu l’écocertification Breeam ‘Excellent’. Nous avons également livré le chantier de rénovation du Novotel Abidjan. Enfin, nos équipes ont mené à bien une opération complexe avec la cession de 85 fonds de commerce et actifs en Europe à un nouvel opérateur franchisé qui mettra en œuvre un plan de rénovation ambitieux.

Quelle est la prochaine étape ?
Le projet de filialisation de AccorInvest, avec l’ouverture du capital à des investisseurs de long terme, est en cours. Il permettra, une fois approuvé, d'accélérer encore notre croissance à travers des rénovations d’hôtels, l’acquisition d’hôtels et la construction de nouveaux projets.

Et bien sûr, ce projet bénéficiera aussi au métier d’opérateur du Groupe, AccorHotels, avec lequel nous continuerons à travailler dans la durée, autour d’une ambition partagée de création de valeur et de performance au service de nos parties prenantes.