Comment travailler avec un influenceur

27.03.2018

Partager sur :

Alex Vizeo vous partage son retour d’expérience et les coulisses de sa collaboration réussie avec la Famille ibis à l’occasion de l’opération Snap’Eyes by ibis.

En juillet 2017, le blogueur a visité Londres, Barcelone puis Berlin en portant des lunettes Snapchat Spectacles®. Vous avez pu le guider en lui proposant des défis ! 3 villes et 3 atmosphères à découvrir au travers des Snapchat Spectacles® portées par Alex, via le compte Snapchat @ibishotels. L’originalité de la campagne vous a d’ailleurs séduit, puisqu’elle a reçu 2 prix lors du Cristal Festival 2017 et le bronze dans la catégorie "Social Content" des Grands Prix Stratégie du Digital !

Alors que les influenceurs deviennent de vrais médias et sont aujourd’hui incontournables pour les marques, cette opération est l’occasion rêvée de relever les best practices quant aux relations influenceurs avec Alex Vizeo !                                        

Pourquoi as-tu accepté de t’associer avec la Famille ibis ?

Aujourd'hui le secteur hôtelier fait face à une vague montante de la location d'appartements entre particuliers. Je trouve qu'il y a encore très peu de marques hôtelières qui tentent de rajeunir leur image et leurs services pour y palier.

Au contraire, ibis sort de sa zone de confort pour expérimenter de nouvelles choses et justement aller chercher une cible plus jeune et connectée. Son désir d’innovation m’a beaucoup plu. Aussi, ibis correspond parfaitement aux valeurs et aux prix sur lesquels je peux me positionner.

Qu’est-ce que t’a apporté cette opération en termes de visibilité et d’expérience ?

C'était la première fois qu’au lieu de découvrir une destination puis la partager avec les internautes, je la découvrais simultanément avec ma communauté. L’interaction était directe puisque je recevais également des bons plans de leur part sur le terrain.

Qu’as-tu pensé de cette collaboration ?

J'ai beaucoup aimé travailler avec ibis, parce que la marque a tout compris aux opérations avec les influenceurs (ce qui est encore rarement le cas). Après m’avoir proposé cette opération et partagé ses objectifs, (faire parler d’ibis auprès des millennials), elle m’a laissé carte blanche !

Nous avions évidemment des villes et passages obligatoires, mais pour le reste la marque m’a laissé gérer. J'aime travailler dans ce type de relation de confiance et de lâcher prise.

Qu’est-ce que cela fait d’être guidé par les internautes, et non d’être celui donnant les conseils ?

C'était vraiment extra car c'était un nouvel exercice et il fallait se laisser bercer non pas par mes envies, mais par celles des internautes qui me suivaient. Si je suis blogueur voyage aujourd'hui, c'est pour répondre à leurs attentes et j’ai donc trouvé cette solution vraiment novatrice et pertinente. Je me suis très vite prêté au jeu et eu l’impression d'être avec des amis qui me lançaient des défis !

Comment as-tu réussi à embarquer tes followers dans cette aventure ?

C'était une opération où la marque était un accompagnateur. La Famille ibis a su être présente, sans être omniprésente ce qui fait que l'expérience est passée avant tout. C’est justement comme ça qu'une marque acquiert une image positive auprès du public.

Mes followers ont pu suivre une aventure novatrice sans interventions constantes de l'instigateur.

Quelles sont les clés de la réussite pour des collaborations marques/influenceurs ? 

Le premier point important est de bien caster l'influenceur(se) par rapport à ses objectifs de communication.

Ensuite, et c'est là où c'est très difficile pour une marque : il faut qu’elle accepte d’être perçue travers le prisme et l'univers de cet(te) influenceur(se).

Si l’influenceur(se) n'a pas carte blanche, l'opération sera un échec auprès de sa communauté. Il sera en porte-à-faux vis-à-vis d’eux et la marque n'atteindra pas ses objectifs.

Si tu étais une des 3 villes de Snap’Eyes, laquelle serais-tu et pourquoi ?

Je serais à Barcelone ! J'adore Londres et Berlin. Mais Londres est un petit peu trop « posh » pour moi et Berlin pas assez. ;)

Si tu étais une ville…

Je pense que je serais Lisbonne, car c’est une ville moderne mais pas trop, cool et dynamique, pleine de traditions tout en étant portée vers l’avenir et la mer et la campagne ne sont pas très loin !

Quel est ton meilleur souvenir de l’opération ?

L'ancienne station d'espionnage de Teufelsberg ! Je n'avais pas pu la visiter lors de mon dernier séjour à Berlin. La découvrir avec les Spectacles était une expérience vraiment unique.

Si tu devais inventer un objet du futur ?

Le traducteur instantané en oreillette, pour que tout le monde puisse se comprendre partout dans le monde !

Si tu devais partir en voyage avec un seul objet…

Mon téléphone portable, pour partager mes aventures !

Quel est ton réseau social préféré ?

YouTube, car c’est les internautes vont y chercher eux-mêmes le contenu. La consommation est donc beaucoup plus qualitative que les feeds d’Instagram ou Facebook.

C’est aussi un des rares réseaux sociaux qui nous permet d'apprendre quand on en fait la démarche.

Est-ce que ça te donne envie de réitérer l’expérience avec d’autres marques ?

Oui tout à fait ! C’était vraiment fun :)



Suivez les aventures d'Alex sur ses réseaux sociaux : YoutubeFacebook et Twitter!

TAGS :