Sofitel : 2 plumes récompensées

15.12.2017

20171215_SofitelPrixLivreEtranger_01

20171215_SofitelPrixLivreEtranger_01

Partager sur :

Le 23 novembre, le Sofitel Paris Le Faubourg a décerné le Prix du Meilleur Livre Etranger.

Regroupant de célèbres personnalités du monde littéraire et de l’édition, cette cérémonie rappelle le lien fort qui unit Sofitel à la culture.

Un peu d’histoire

En 1948, le Prix du Meilleur Livre Etranger a été créé par un panel de directeurs littéraires de maisons d’Edition. Ce Prix est l’un des premiers à distinguer des ouvrages de littérature étrangère traduits en français ! Depuis 2011, l’évènement est soutenu par Sofitel et célébré au Sofitel Paris Le Faubourg.

2 lauréats

Dans la catégorie « roman », le prix a été attribué à l’américain Viet Thanh Nguyen pour son ouvrage Le sympathisant (Belfond). On y suit l’histoire d’un agent double américain rendant des comptes aux communistes pendant la guerre du Vietnam. Une lutte constante pour garder son identité secrète.

Dans la catégorie « essai », c’est le Franco-britannique Philippe Sands qui a été récompensé pour Retour à Lemberg (Albin Michel). Une enquête sur les destins de 4 hommes dans la ville de Lemberg en Ukraine, avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale. 

20171215_SofitelPrixLivreEtranger_02
20171215_SofitelPrixLivreEtranger_02

L’amour de la littérature

Sofitel renforce sans cesse son lien avec le monde de la littérature. Avec notamment les Escales littéraires, et l’invitation d’auteurs dans ses établissements pour stimuler leur créativité. 60 écrivains y ont ainsi été conviés et l’assemblement de leurs nouvelles a donnée naissance à un recueil !

Du côté des récompenses, les prix littéraires Sofitel viennent s’ajouter à celui du Prix du Meilleur Livre Etranger. Illustration : le Prix Littéraire Sofitel Casablanca Tour Blanche participe à l’enrichissement culturel de Casablanca et fait rayonner la littérature francophone marocaine à travers le monde. Le Prix de l’Escale Littéraire Sofitel d’Alger a pour objectif de valoriser la scène littéraire algérienne.

TAGS :