Rencontrez Mathilde Hénault, Guest Relation Intern au Mercure Bali Dusa Dua

27.06.2017

Le Mercure Bali Nusa Dua n'a aucun secret pour Mathilde Hénault, qui y travaille en tant que stagiaire en Guest Relation. Laissez-vous inspirer par ses anecdotes et son expérience d'expatriée à 12 000 kilomètres de chez elle.

Quand avez-vous fait votre entrée dans le Groupe et quel a été votre rapport d’étonnement ?

Je suis arrivée à Bali le 27 février et j’ai commencé mon stage le 1er mars 2017. Au Mercure de Nusa Dua, je suis la seule stagiaire et j’apporte mon aide à toute l’équipe, qui n’a pas pour habitude de déléguer. De plus, mon origine occidentale avait de quoi  surprendre dans une équipe totalement balinaise. C’était à moi de me faire accepter, de leur faire comprendre que je n’étais pas différente d’eux, que je n’étais pas là  pour porter un jugement sur leur travail mais qu’au contraire, j’avais besoin d’eux pour apprendre. C’est à moi de me manifester et de voir qui je peux aider. Heureusement, dans ce contexte, mon manager, Edgard, a veillé tout au long de mon stage, à ce que je puisse m’épanouir, apprendre…

Pourquoi avoir choisi AccorHotels ?

J’ai choisi AccorHotels avant tout parce qu’il s’agit d’un leader mondial avec ses 4 100 hôtels implantés dans le monde entier, ce qui permet une perspective d’évolution professionnelle internationale. Et qui ne connaît pas AccorHotels ? Ensuite, il me semblait aussi plus accessible et je me retrouve complètement dans ses valeurs et sa culture d’entreprise qui privilégie avant tout l’humain.

Et puis, travailler plus tard au sein de ce grand groupe qui me fait tant rêver depuis longtemps est très motivant ! En effet, plus de la moitié de ses directeurs d’hôtel sont issus de promotions internes, en gravissant progressivement les échelons pour cette place tant convoitée… J’ai également lu de nombreux articles sur le parcours professionnel de certains collaborateurs qui travaillent dans des pays étrangers tels que Dubaï, Singapour et Shanghai, qui m’ont beaucoup inspirée dans l’élaboration de mon projet professionnel.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce stage ?

Travailler à Bali au Mercure Nusa Dua me plait énormément et je ne regrette pas mon choix. Etant la seule européenne, ou « bule » comme les Indonésiens nous appellent, me permet de me détacher des employés de l’hôtel : je ne passe pas inaperçue ! Tous les employés me connaissent et les clients me posent beaucoup de questions sur ma présence ici, et me reconnaissent lorsqu’ils reviennent ! Travailler au front office est une première pour moi et je ne pouvais rêver mieux comme position. La qualité de notre accueil est totalement fidèle à la promesse #FeelWelcome de AccorHotels, et je m’applique chaque jour à ce que cet accueil soit parfait.

Pour moi voyager c’est appréhender un pays par et avec les locaux, partager la richesse d’un nouveau territoire... Les employés du Mercure sont des gens tellement attachants, accueillants, souriants et généreux : toutes les qualités requises pour être un bon hôtelier ! Je me sens entièrement à ma place et intégrée grâce à eux. J’ai d’ailleurs appris quelques mots de la langue Balinaise : je sais même compter jusqu’à 5 ! Je me rends compte que l’expatriation demande beaucoup d’efforts, mais m’apprends tout autant sur moi-même.

Une anecdote à nous raconter ?

Qu’il m’est difficile de ne vous en raconter qu’une seule ! Ma vie à Bali est remplie d’anecdotes, professionnelles et personnelles. Mais il est vrai qu’il en existe une qui me tient particulièrement à cœur et que je souhaite partager avec vous aujourd’hui.

Elle concerne les traditions religieuses balinaises. Ce n’est pas pour rien que Bali est nommée « l’île des dieux » ! La vie est rythmée par les fêtes religieuses annuelles et le 15 avril dernier a eu lieu la fête « Kuningan ». Pour l’occasion, j’ai porté la tenue traditionnelle comme tous les membres du personnel de l’hôtel. J’ai été très touchée par les attentions de mes collègues, qui ont pris le temps de me constituer ma tenue et de me prêter un accessoire pour la compléter… Et puis, il y a eu le « Silence Day » : aucun avion à Denpasar, l’aéroport était fermé pour ce jour sacré. Les rues de Bali étaient désertes, sauf pour la patrouille de police locale de chaque village qui vérifiait que personne ne sorte de chez soi, et que les clients restent bien dans l’enceinte de leurs hôtels…  Incroyable ! Où aurais-je pu apprendre tout cela ? Nulle part ailleurs !

Conseils pour rejoindre AccorHotels : quels sont vos tips d’étudiant à étudiant ?

Pour rejoindre AccorHotels, et comme dans n’importe quel hôtel, il faut impérativement bien se préparer et cela commence par le CV et la lettre de motivation ! Donnez de réelles motivations et évitez les phrases toutes faites ! Pour connaitre au mieux mon sujet lors de l’entretien d’embauche, je me suis beaucoup imprégnée du site officiel de AccorHotels et de celui du Mercure Nusa Dua pour connaitre leurs actualités et leurs valeurs. Il est très important de s’identifier et de comprendre la culture d’entreprise avant de postuler, car chaque groupe hôtelier est différent et ne convient pas à tout le monde. Je vous conseille d’ailleurs de lire leur article  « Nos conseils pour postuler », où toutes les procédures pour bien se préparer sont détaillées et expliquées. En résumé, soyez ouverts, respectueux, reconnaissants avec le pays qui vous accueille et encore plus avec l’équipe qui prend de son temps pour vous apprendre les ficelles du métier.

Projection : Qu’est-ce que vous voulez faire après votre expérience au Mercure Nusa Dua ?

En novembre prochain, je débuterai ma troisième année à l’école Vatel Paris. Mon prochain objectif est de préparer les concours pour des Ecoles de Commerce, pour tenter d’y réaliser mon Bachelor, car je me destine au management en hôtellerie. 

TAGS :