Le bleisure, ce socio-style en plein boom

23.02.2017

20170223-lebleisure-HP

20170223-lebleisure-HP

Le bleisure – contraction de « business » et « leisure » - c’est l’art de combiner voyages d’affaires et tourisme. Et ses adeptes sont de plus en plus nombreux.

Prenons par exemple votre collègue Pete. En voyage d’affaires à Singapour, il profite de son temps libre entre deux rendez-vous pour flâner dans le Colonial District et déguster un bol de chicken rice. 

Rusé, Pete ? Oui, mais il n’est pas le seul globe-trotteur professionnel à s’être converti au bleisure. Selon une récente étude menée par CSA* , 85% des voyageurs français profiteraient de déplacements d’affaires pour faire un peu de tourisme.

Vous l’aurez compris : le phénomène n’est pas nouveau, mais il se répand et s’accélère. Il reflète plus largement une époque où les frontières entre sphères professionnelles et personnelles s’estompent. Finalement, le bleisure c’est le glissement de la tendance « blurring »**  sur le créneau du voyage d’affaires. 

20170223-lebleisure-HP
20170223-lebleisure-HP

Doit-on rougir du bleisure ?

N’ayez crainte : cette pratique, en plus d’être répandue, est désormais admise dans les mœurs. 78% des salariés interrogés parlent sans complexes de leurs « séjours bleisure ». Et, bien qu’il n’existe pas encore de position claire au sein des entreprises françaises en la matière, il est peu probable que votre hiérarchie vous reproche de prendre un bol d’air - et de chicken rice - entre deux plénières. 

Le blurring en déplacement va d’ailleurs dans les deux sens, puisque 76% des sondés restent connectés et répondent à leurs mails et appels professionnels en dehors des heures de travail.

20170223-lebleisure-2
20170223-lebleisure-2

Peut-on biztriper en famille ?

Oui, si l’on en croit Mercure, déjà maître en matière de bleisure.

Côté business, la marque propose le concept Easywork, un espace de travail modulable à disposition de tous les hôtes, hébergés ou non. A la carte : Wi-fi illimité, imprimante, rideaux anti-bruit, café à volonté.

Côté « pleasure », Mercure - qui participe au programme de fidélité Le Club AccorHotels – propose une offre famille, comprenant l’hébergement et le petit-déjeuner gratuits pour les jeunes enfants partageant la chambre de leurs parents. 

De quoi encourager Pete à prolonger son prochain voyage d’affaires d’un week-end familial.

 

* Etude « Les voyageurs professionnels », réalisée en juillet 2016 par l’institut CSA pour Transavja auprès d’un panel de 304 voyageurs d’affaires français.

** Le blurring est un mot-concept (« to blur » signifiant « flouter », « estomper »)  signalant la confusion progressive des activités professionnelles et personnelles

Partager sur :

TAGS :