Le tourisme de bien-être : en quête de soi(ns)

29.02.2016

20160229-tourismebienetre-HP

20160229-tourismebienetre-HP

20160229-tourismebienetre-HP

Le tourisme de bien-être… Serait-ce un pléonasme ? De fait, nous partons rarement en vacances pour souffrir - à moins d’être adepte du tourisme d’aventures ou des treks interminables ! Pourtant certains n’hésitent plus à repousser les limites du bien-être. Spas, soins corporels, cures thermales sont devenus des atouts pour attirer des touristes prêts à traverser le monde pour se retrouver. Les femmes sont d’ores et déjà un public conquis, et les hommes sont de plus en plus nombreux à franchir le seuil des saunas ! Jusqu’aux enfants, qui auront droit à leur massage avant de reprendre le chemin de l’école…

Un secteur en bonne santé

Le tourisme de bien-être commence tout simplement avec l’importance accordée à la qualité des repas et au confort du sommeil : deux critères qui conditionneront le choix de la destination et du logement sur place.

En cela le tourisme de bien-être s’inscrit dans une tendance de fond qui dépasse le secteur du tourisme : la santé est aujourd’hui un sujet très en vogue. Pour s’en rendre compte, il suffit de considérer le nombre d’applications et d’objets connectés qui sont apparus ces derniers temps pour calculer les pas que nous faisons chaque jour, compter les calories que nous ingérons ou encore évaluer la qualité de notre sommeil . Le marché du bien-être en général est ainsi évalué à 3,4 trillions de dollars.

Nous sommes donc de plus en plus nombreux à désirer une meilleure hygiène de vie. Mais au quotidien, ce souhait rencontre parfois de réels obstacles : le manque de temps pour faire son marché et préparer un bon repas maison, la fatigue qui nous détourne de la salle de sport, les soucis rapportés du travail qui nous empêchent de dormir du sommeil du juste. Mais ces obstacles disparaissent généralement avec les vacances. Celles-ci sont donc le moment idéal pour faire une cure… de bien-être !

Une fois le B.A-BA assuré, à savoir le repas et le sommeil, le propre du tourisme de bien-être est de proposer des activités qui, inéluctablement, vous ouvriront les portes de la sérénité. Yoga, spa, sauna, cure thermale, hammam, etc. Chacun choisira selon ses préférences, mais dans tous les cas, le programme est simple : détente, détente, détente !

20160229-tourismebienetre-1
20160229-tourismebienetre-1

Thibaud Geffroy General Manager, Pullman Shanghai Jing An

C’est une expérience pour le moins inhabituelle d’ouvrir les portes d’un « nouvel » hôtel alors que celui-ci existe depuis 26 ans, et dispose d’une solide réputation dans le secteur. Cette transformation a pris un an et le résultat permet aux voyageurs d’affaires d’être accueillis dans un cocon de tranquillité, en plein cœur de l’agitation de la ville de Shanghai

BG-BACKUP-AH-BERNACHE-1

Feel Welcome

Notre nouvelle promesse

Lire la vidéo

  • 20 marques, du luxe à l’économique

  • 4 100 hôtels

  • 95 pays

  • 1 application mobile unique et multi-service

  • 5 581 M€ de chiffre d’affaires en 2015

TAGS :